MEMO AUTO4CV BOSVIN-MICHEL-SPECIALE

La 4CV Bosvin-Michel-Spéciale

De 1950 à 1955, Camille Bosvin, garagiste à Issoudun, a associé son talent à celui d’un pilote, Guy Michel, et à un atelier de carrosserie, celui de Chappe et Gessalin, pour concevoir une barquette sur une base de Renault 4 CV. Cette Bosvin-Michel-Spéciale a remporté de nombreuses épreuves, s’imposant notamment au Bol d’or en 1950, 1951, 1952 et 1953, battant au passage de nombreux records dans sa catégorie, mais également dans des catégories bien plus huppées. On ne compte plus ses exploits aux Mille Miglia, Grand Prix de Reims, Bressuire, Tour de France et on la verra même, en 1954, invitée à participer aux 24 Heures du Mans où elle luttera à armes égales avec les Vernet-Pairard ou DB à mécaniques Renault. Cette BMS qui tenait la dragée haute à des autos bien plus prestigieuses a été conçue autour d’un châssis tubulaire et d’une implantation mécanique révolutionnaire pour l’époque, le bloc moto-propulseur d’une 4 CV étant installé en position centrale et… inversé. C’est son histoire, peu banale et richement illustrée, que Robert Bosvin raconte, rendant ainsi un hommage vibrant à son père, Camille Bosvin, un mécanicien aux idées novatrices. Un véritable précurseur.La 4CV Bosvin-Michel-Spéciale

18

Aide