Abonnement au service de vos passions
0
left
right

GP Racing n°21

Juillet/Août 2017

SOMMAIRE

 

WARM UP

Belles images ................... 006
Objet Racing .....................012
Chiffres et news ................014
Gaming MotoGP17 ........... 022
 

MOTOGP, MOTO2, MOTO3

Marquez en patron ........... 024
À mi-saison, le champion du monde a repris la main.
Interview Johann Zarco ..... 034
Plus à l’aise que jamais, Johann nous dit tout.
Lorenzo peut-il s’en sortir ? .. 040
L’Espagnol est au plus bas mais regarde devant.
Ducati champion : 10 ans déjà .. 046
Le dernier titre MotoGP, c’était avec Stoner en 2007.
Entretien avec Viñales ....... 052
Tout semblait lui réussir en début d’année, et puis...
Les rookies en MotoGP ..... 058
Là aussi, Zarco est sur les traces des plus grands.
Le point en Moto2 ........... 064
Morbidelli passe entre les gouttes et tient la tête.
Triumph sera là en 2018 ....070
Les Anglais seront les motoristes du Moto2 en 2018.
Moto3 : Mir intraitable ....... 074
Le pilote espagnol réalise un début de saison radical.
Portrait Marcos Ramirez .... 080
Un jeune pilote Moto3 qui va faire parler de lui.
Résultats MotoGP ............ 082
Pour tout savoir du GP d’Italie au GP d’Allemagne.
p. 040
004 /GP RACING - Août-Septembre-Octobre 2017
 

MAGAZINES

Portrait Nick Harris ............ 086
Rencontre avec la voix du MotoGP.
Les contrôles techniques ..... 088
Comment ça se passe ? On vous dit tout.
Exposition 500 de GP.......... 094
C’est Guy Coulon qui décortique les anciennes.
J- F. Baldé à domicile ...........106
Hédoniste, perfectionniste, un mec hors normes.
Grille : qui fait quoi ? ............. 114
On vous explique tout le processus de A à Z.
Le peintre de Marquez ..........120
C’est un Français qui peint ses casques spéciaux.
Le GP du Canada ................126
Un sujet sur l’unique GP du Canada de l’histoire.
 

SUPERSPORT

Portrait Lucas Mahias ........ 132
Un parcours étonnant, un garçon attachant.
Résultats WSBK/WSSP .....136
Pour tout savoir de Donington Park à Laguna Seca.
 

ENDURANCE

Bol d’Or : les motos star ........138
Depuis 46 éditions d’affilée, les Japonais s’imposent.
 

HOMMAGE

Nicky Hayden is gone ........150
Le Kid du Kentucky s’en est allé. Retour en images...
 

BONUS GP RACING

Home : le Red Bullding ............158
Un virage décrypté ............160
Umbrella Girl .....................162
 
 

Edito : Le Bol d’Or  au programme

 
Imaginez que nous puissions mettre en place un championnat regroupant les courses les plus exceptionnelles. Toutes disciplines et toutes années confondues. Les plus dingues, les plus incroyables, afin de profiter de ces purs moments de folie générés par les meilleurs et de toute l’adrénaline qui va avec... Un pur fantasme d’aficionados de sports mécaniques. Alors oui, on irait au Tourist Trophy voir des missiles défier les lois de la nature à plus de 340 chrono sur des routes de campagne défoncées et arrêter de respirer à leur passage. On irait au Nürburgring sur l’ancien circuit où les stars se tiraient des bourres monumentales le long des 28 km de virages en plein massif de l’Eifel. Un circuit de malade plus proche d’une spéciale de rallye que d’autre chose, alternant portions rapides et sinueuses, virages aveugles et reliefs vertigineux. On irait au Mugello pour l’ambiance surchauffée et la furia de la cuvette toscane.
 
À Assen pour l’histoire de la seule piste à avoir toujours été au calendrier du championnat du monde de vitesse depuis 1949. Et à Phillip Island pour la beauté du site australien qui est aussi le circuit préféré de la plupart des pilotes aujourd’hui. On se replongerait dans l’enfer d’Imatra, de Salzburg ou d’Opatija, ces pistes « d’hommes » tracées à fl anc de montagne ou bordées de rails... sans aucun dégagement. Erreur interdite, frayeur garantie. On s’arrêterait aux 8 Heures de Suzuka pour l’exotisme et le matos nippon, à Laguna Seca pour le relief californien et pourquoi pas à Cadwell Park, l’unique circuit de vitesse où les pilotes sautent comme s’ils avaient des motos de cross (...). Un beau championnat, non ? Et on irait au Bol d’Or. Parce que, comme le Tour de France, Diego Maradona ou Valentino Rossi, le simple nom de la doyenne des courses d’endurance parle à tout le monde (première édition en 1922 à St-Germain-en-Laye, voir page 138). Parce que le tour d’horloge est à lui seul incomparable et son histoire hallucinante. Parce que le site du circuit du Castellet est magnifi que et la région toujours synonyme de vacances, de bord de mer et de super coups de moto. Parce que la discipline elle-même est exceptionnelle dans tous les sens du terme et qu’elle ne glorifi e que les héros.
 
Le Bol est une course mythique, à nulle autre pareille. Le départ, les ravitaillements, les coéquipiers, le team, la stratégie, les dépassements, les chutes, les retardataires, les couchers de soleil, la nuit, la fatigue, la douleur, le lever du jour, cette matinée qui n’en fi nit pas et la délivrance, enfin... Le Bol est un paradoxe à plusieurs égards ; d’abord parce que c’est une épreuve d’équipe individuelle, mais aussi parce qu’on n’y voit pas une mais trois courses : le Bol d’Or, le Bol d’Argent et le Bol d’Or Classic, pour un méga week-end de fête (concerts, expos, villages, etc.), où toutes les familles sont représentées. Alors oui, le Bol est au programme de notre championnat rêvé. Y aller ? Obligatoire pour tous ceux qui n’ont jamais vécu ça !
 

8,90 €
Nous contacter

À définir
Par téléphone
03 44 62 43 79
Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h45 et de 14h00 à 17h45 (prix d'un appel local)
Courrier
Par courrier
Editions Larivière - Service abonnement/VPC
45 avenue du Général Leclerc 60 643 Chantilly cedex

Nos engagements

Paiement sécurisé
Paiement Sécurisé
service clients à votre écoute
Service client
Suivi de vos abonnements
Suivi abonnements

Moyens de paiements