Abonnement au service de vos passions
0
left
right

GP Racing n°20

Mai/Juin 2017

SOMMAIRE

 

WARM UP

Belles images ................... 006
Objet Racing .....................012
Chiffres, news et Bol d’Or ..014
Chronique M. Scott .......... 022
 

MOTOGP, MOTO2, MOTO3

Viñales leader sérieux ....... 024
Au GP de France, le Catalan est repassé en tête.
Interview Dani Pedrosa ...... 034
12e saison MotoGP et toujours le même rêve.
Zarco : stratosphérique ! ..... 040
Depuis le début de l’année, Zarco marche sur l’eau.
Interview Claude Michy ..... 048
Le boss du GP de France nous a parlé avant la course.
GP de France 2007 .......... 054
Quand Randy et Guintol’ mettaient le feu au Mans.
Portrait : Ian Gilpin ............ 056
Après Lorenzo, Ian travaille aujourd’hui pour Viñales.
Mag : Lüthi fait le boulot.....060
Deuxième, le Suisse n’a jamais été aussi bon...
Résultats MotoGP ............ 064
Le point, GP par GP jusqu’à l’épreuve française.
Morbidelli, roi du Moto2 .... 084
L’Italien ne laisse pratiquement rien aux autres.
Moto3 : Honda intraitable .. 090
Le constructeur japonais domine le Moto3.
Portrait : Jacques Roca ..... 098
Fils de Jacques et mécano MotoGP depuis 10 ans.
p. 034
004 /GP RACING - Juin-Juillet-Août 2017
 

MAGAZINES

Raymond Roche ............... 068
Le pilote sudiste nous a reçus chez lui. Passionnant.
Quid des pilotes US ? ..........078
MotoGP, Moto2, Moto3, c’est le désert américain !
Les nouveaux GP à venir ... 096
On fait un point sur le calendrier à venir.
Le paddock oversea ..........104
Quelle organisation à l’autre bout du monde ?
 

COURSE SUR ROUTE

North West 200 ................ 108
Alastair Seeley, officiel BMW et roi d’Irlande du Nord.
 

SUPERBIKE

Jonathan Rea dominateur ...114
Depuis l’ouverture de la saison, c’est un cavalier seul.
Frenchies et Superbike ...... 120
La saga des Français qui ont roulé en WSBK.
Résultats WSBK / WSSP .... 126
Le point, GP par GP, jusqu’à l’épreuve d’Imola.
 

ENDURANCE

24 H avec Vincent Philippe ....130
Nous avons suivi l’offi ciel Suzuki aux 24 H du Mans.
Technique : R1 GMT 94 .....140
De l’hypersportive de série à la R1 victorieuse.
 

HOMMAGE

Surtees s’en est allé ..........150
Titré en GP 500 et en F1, ici avec le comte Agusta.
 

BONUS GP RACING

Jeu + simulateur ................156
Shopping .......................... 157
Home : l’hospitality de la FIM ....158
Un virage décrypté ............160
Umbrella Girl .....................162
 
 

Edito : En état de grâce ou dans la zone ?

 
En France, lorsqu’on essaye d’expliquer ce fameux moment où tout paraît possible et magnifique, on parle « d’état de grâce ». Les Américains, plus pragmatiques, évoquent une sensation qui confi ne plus à l’exceptionnel qu’au divin et annoncent « être dans la zone ». Moins romantique mais peut-être plus en phase avec la réalité. Quoi qu’il en soit, être en « état de grâce » arrive à tous les pilotes, à tous les sportifs. De Michael Jordan qui bat le record de tirs à trois points et le nombre de points réussis en une mi-temps (35) pendant le match 1 des finales NBA 1992, à Tiger Woods qui clôture le Master 1997 avec 12 coups d’avance et dira plus tard « j’étais capable de me mettre dans un état de quasi-méditation à l’envie sur le parcours », on a tous en mémoire un truc de ce genre. La moto n’échappe évidemment pas à la règle.
 
L’année dernière, Pawi – un pilote malais quasi inconnu – dépose tout le gratin Moto3 en Argentine et passe la ligne d’arrivée avec... 26 secondes d’avance ! En 2005, Olivier Jacque appelé par Kawasaki pour remplacer Alex Hofmann blessé, revient en pigiste au GP de Chine et termine à... 2 secondes de Rossi. Le meilleur résultat de sa carrière en MotoGP ! Avant cela, en 1983, Alan Carter – un pilote britannique – gagne le GP de France 250 sur une Yamaha et disparaît aussitôt après des écrans radars. En 1993, Wayne Rainey remporte le GP du Japon. Il relatera plus tard une anecdote dans son livre, anecdote qu’il ne voulut pas livrer en conférence de presse de peur d’être pris pour un dingue : « Pendant tout le GP, je me suis vu à côté de la moto ! J’étais en travers partout, je freinais tard, c’était facile, sans pression. » Kenny Roberts, lui, avait une approche plus mentale de la façon dont on entre dans cette fameuse zone. En 1985, deux ans après avoir arrêté les GP, il est invité aux 8 Heures de Suzuka par Yamaha. Après la première séance de qualifs, il est à plus d’1 seconde du meilleur temps. Il rentre alors à l’hôtel et demande à Dean Miller (le kiné du team) de veiller à ce que personne n’entre dans sa chambre. Il s’allonge et réfl échit. Un gros travail de concentration pour comprendre où et comment il va reprendre le temps perdu sur un circuit qu’il a un peu oublié. Une heure après il ressort et s’écrit : « Ça y est, j’ai trouvé ! ». De retour au circuit, il claquera la pole (...) bien que n’ayant quasiment jamais roulé sur la FZ 4-temps.
 
Et Zarco me direz-vous ? Les 6 tours en tête au Qatar, la remontée en Argentine, les dépassements en Espagne, son incroyable GP de France (première ligne, premier podium, en baston toute la course avec les officiels Yam’ pour la gagne), ce qu’il fait depuis le début de saison relève de l’exploit. Depuis Marc Marquez en 2013, aucun rookie de la catégorie reine n’a enchanté le paddock à ce point, ni autant bluffé l’assistance. Brillant, expérimenté, rapide, sérieux, le pilote Tech3 est bien parti pour s’installer dans la cour des (très) grands. Alors oui, on ne parle pas encore de divin mais il semble pourtant touché par la grâce.
 

8,90 €
Nous contacter

À définir
Par téléphone
03 44 62 43 79
Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h45 et de 14h00 à 17h45 (prix d'un appel local)
Courrier
Par courrier
Editions Larivière - Service abonnement/VPC
45 avenue du Général Leclerc 60 643 Chantilly cedex

Nos engagements

Paiement sécurisé
Paiement Sécurisé
service clients à votre écoute
Service client
Suivi de vos abonnements
Suivi abonnements

Moyens de paiements